+32 (0)10 24 80 69

Les temps forts de l’ONG. La réforme des règles de financement de la DGD
Les temps forts de l’ONG

La réforme des règles de financement de la DGD

Toute ONG ou Association Internationale (AI) qui bénéficie aujourd’hui de l’appui financier de la Direction Générale du Développement (DGD) est affectée par cette réforme. Et les noms d’oiseau fusent et à juste titre : manque de vision, multiples objectifs contradictoires, regroupements des associations pour ensuite recréer les catégories initiales, simplification administrative qui n’en est pas (encore ?), aucune clarté sur les délais ni sur les modalités pratiques, sans parler des intentions dont peu incluent la raison d’être même de la coopération…

Et pourtant, dans ce chaos et cette désorganisation, un élément mérite d’être souligné : en prônant que les synergies entre ONG vont désormais faire partie des critères d’attribution de fonds, en changeant le cadre, la DGD a déjà introduit des changements comportementaux auprès des ONG/AI. Jamais je n’ai pu observer tant de rapprochements, de rencontres, de complicités, d’alliances, de pourparlers, de négociations, d’ouverture des ONG entre elles. Qui parmi les représentants des ONG oserait prétendre qu’elle/il n’a pas appris l’existence ou la nature du projet de telle ONG dans telle région ? La nécessité aurait-elle donné l’envie ?

L’adage qui dit « Si tu veux changer une organisation, change ses indicateurs de succès » n’a jamais été aussi vérifiée dans le secteur de la coopération.

 

Miguel de Clerck

Directeur d’Echos Communication